Saviez-vous que...

La stérilisation en bas âge (5 à 6 mois) est le meilleur moyen de prévenir certains problèmes de comportements non désirés tel que le marquage territorial, les fugues et l’agressivité. De plus, elle préviendra les infections utérines et les cancers mammaires chez la femelle ainsi que les cancers testiculaires et les problèmes de prosatate chez le mâle. Enfin, elle est le seul moyen de lutter efficacement contre le problème de la surpopulation des chats et des chiens qui se retrouvent à la rue ou dans des refuges, et qui sont trop souvent euthanasiés, faute de trouver une famille pouvant les accueillir. Sachez que la stérilisation de votre chat et de votre chien est avant tout un acte de civisme!

 

Le dégriffage est probablement la plus controversée de toutes les procédures chirurgicales électives couramment pratiquées par les vétérinaires. S'il est normal pour les chats de gratter les choses pour marquer leur territoire ou encore de griffer lors du jeu, on comprend que ce comportement peut aisément détruire le lien entre un propriétaire et son chat, si ce dernier abime les meubles ou s’il griffe à chaque fois qu’on le manipule. L’ablation chirurgicale des griffes ou onyxectomie, représente certainement la solution permanente à ces problèmes. D’autres alternatives peuvent aussi être envisagées, mais elles ne sont pas définitives et surtout elles demandent un suivi constant. Ces alternatives sont l'entrainement au griffoir, les couvres griffes (soft-paws) et la ténectomie. L’important est que vous puissiez prendre une décision à ce sujet, avec laquelle vous serez confortable. Quelque soit votre décision, il faudra agir le plus tôt possible chez le jeune chaton afin d'éviter de faire subir une telle intervention chirurgicale chez un patient plus agé. Le moment idéal pour procéder au dégriffage se situe entre 3 et 4 mois.

 

22% des chats excrètent des éléments parasitaires (oeufs de parasites) dans leurs selles? Des 14 espèces de parasites internes identifiées chez le chat, 4 espèces se retrouvent beaucoup plus fréquemment que les autres, soit Giardia, Cryptosporidium, Toxocara et Isospora. Trois de celles-ci peuvent accidentellement se transmettre à l'humain. Aussi, est-il doublement important d'adopter un bon programme de contrôle du parasitisme chez votre chat et d'effectuer une analyse de ses selles (coproscopie) au moins 1 fois par année.